• Fiche bac : A tous les Enfants

    A Tous les Enfants

     

    Thème : Guerre

    Thèse : De l'hommage à la colère, sur quoi repose l'efficacité de ce poème ?

     

    Boris Vian (1920-1959)

     

    Boris Vian est né le 10 mars 1920. Cet écrivain français avait de multiples talents : inventeur, poète, chanteur, ingénieur... Il a écrit de nombreux textes. Cet écrivain du XXème siècle dont on sait qu'il était très engagé, antimilitariste et antiraciste est mort d'une crise cardiaque le 23 juin 1959 à Paris. A Tous les Enfants sera chanté par Joan Baez et repris par des pacifistes dans les années 70 pour lutter contre l'engagement militaire américain.

    Dans A Tous les Enfants, Boris Vian affirme sa volonté de vouloir garder intact le souvenir des soldats à l'aide d'un modeste monument et dénonce également les responsables qui s'enrichissent sur le dos des combattants en voulant aussi leurs faire un monument.

     

    Plan possible :

     

    I – Un rythme linéaire très efficace

    a) Les victimes de la guerre

    b) Ceux qui profitent de la guerre

    II – Le recours au registre polémique

    a) Une prise de position revendiqué

    b) Le devoir du poète


    Bilan et Conclusion :

     

    Ce poème est construit en 2 temps, un registre pathétique avec les enfants et un registre polémique avec des hommes qui s'enrichissent grâce à la guerre. C'est un texte qui est donc construit sur une opposition entre les bourreaux ( 14 vers) et les victimes ( 20 vers). Il n'y a pas de patriotisme français mais Vian parle des enfants du monde entier. Vian considère que la meilleur façon de rendre hommage à ces enfants est de faire un monument. Pour ceux qui profitent de la guerre, Bris Vian utilise des termes dégradants, il joue sur la caricature des bourgeois, c'est donc un texte qui attaque violemment un système ou un groupe de personne. Le poète idéalise les jeunes mourants au combats. Il y a une prise de position revendiqué car ce poème cherche en permanence à trouver le bon mot. Ce poème est un monument au mort qui ne s'efface pas.

     

    Cette poésie est un texte engagé qui sous couvert de rendre hommage aux enfants cherche à désigner des coupables et cherche à leurs faire ressentir la honte. Boris Vian ne cherchait pas à argumenter mais plutôt à s'appuyer sur les sentiments les plus répandus à cette époque de décolonisation. A Tous les enfants rejoints donc sur plusieurs point le Deserteur qui, ce dernier avait masqué A Tous les Enfants avec sa popularité extraordinaire. 


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mathieu1ere
    Samedi 16 Mars 2013 à 11:23

    Le plan est tres interressant, mais il me semblais qu'ici Vian ne fait pas référence aux enfants, mais utilise cette comparaison pour designer les jeunes soldats enrolés dans cette guerre ? 

    2
    Baces Profil de Baces
    Samedi 16 Mars 2013 à 11:53

    Bonjour, 

    En effet, c'est exactement ça. Quand il parle de jeunes enfants,  il parle des soldats qui sont des enfants à ces yeux.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :