• - La Java des Bombes Atomiques

     

    Thème : Guerre

    Thèse : La critique de la course à l'armement.

     

    Boris Vian (1920-1959)

     

    La course à l'armement nucléaires est une préoccupation des hommes politiques en 50 mais c'est aussi une grande inquiétude pour la population qui garde en tête le souvenir d' Hiroshima. Quand Boris Vian décida de publier sa chanson, il n' y avait aucun doute que le public serait favorable et lui serait acquis. Boris Vian utilise l'humour noir et met et scène le personnage comique du savant fou qui occupe ses journées à perfectionné une bombe qui finira par éliminé tous les grands chefs d'états. Si il s'agit de faire rire le lecteur, ce texte comporte néanmoins une porté critique.

     

     

    Plan possible :

     

    I – Le registre comique

    a) Le comique de personne : le savant fou

     

    b) Le comique de situation                                                

     

    Bilan et Conclusion :

     

     

    On est dans le domaine de la caricature avec un savant qui s'isole pour consacrer sa vie à travailler sur un projet, il inspire donc la sympathie. On a un savant qui reconnaît son inculture comme un atout. La recherche scientifique est simplifier, on a un champ lexicaux technique et le sujet est dédramatisé. Vian souhaite alerter le grand public sur la propagation de ces bombes atomiques à travers un simple bricoleur qui arrive à faire une bombe par ses propres moyens. Il critique les militaires et les politiciens avec une parodie de discours patriotique . Enfin il dénonce l'instabilité politique de son époque ( IVème République ) en nommant son savant président à la fin.

     

    Il y a dans ce texte une volonté provocatrice dissimulé sous de l'humour qui a put séduire le grand public. Sa poésie est le miroir de son époque et c'est en tant que scientifique et poète qu'il appelle les citoyens à la vigilance sur les dangers des bombes atomiques.

     

     


    votre commentaire
  • A Tous les Enfants

     

    Thème : Guerre

    Thèse : De l'hommage à la colère, sur quoi repose l'efficacité de ce poème ?

     

    Boris Vian (1920-1959)

     

    Boris Vian est né le 10 mars 1920. Cet écrivain français avait de multiples talents : inventeur, poète, chanteur, ingénieur... Il a écrit de nombreux textes. Cet écrivain du XXème siècle dont on sait qu'il était très engagé, antimilitariste et antiraciste est mort d'une crise cardiaque le 23 juin 1959 à Paris. A Tous les Enfants sera chanté par Joan Baez et repris par des pacifistes dans les années 70 pour lutter contre l'engagement militaire américain.

    Dans A Tous les Enfants, Boris Vian affirme sa volonté de vouloir garder intact le souvenir des soldats à l'aide d'un modeste monument et dénonce également les responsables qui s'enrichissent sur le dos des combattants en voulant aussi leurs faire un monument.

     

    Plan possible :

     

    I – Un rythme linéaire très efficace

    a) Les victimes de la guerre

    b) Ceux qui profitent de la guerre

    II – Le recours au registre polémique

    a) Une prise de position revendiqué

    b) Le devoir du poète


    Bilan et Conclusion :

     

    Ce poème est construit en 2 temps, un registre pathétique avec les enfants et un registre polémique avec des hommes qui s'enrichissent grâce à la guerre. C'est un texte qui est donc construit sur une opposition entre les bourreaux ( 14 vers) et les victimes ( 20 vers). Il n'y a pas de patriotisme français mais Vian parle des enfants du monde entier. Vian considère que la meilleur façon de rendre hommage à ces enfants est de faire un monument. Pour ceux qui profitent de la guerre, Bris Vian utilise des termes dégradants, il joue sur la caricature des bourgeois, c'est donc un texte qui attaque violemment un système ou un groupe de personne. Le poète idéalise les jeunes mourants au combats. Il y a une prise de position revendiqué car ce poème cherche en permanence à trouver le bon mot. Ce poème est un monument au mort qui ne s'efface pas.

     

    Cette poésie est un texte engagé qui sous couvert de rendre hommage aux enfants cherche à désigner des coupables et cherche à leurs faire ressentir la honte. Boris Vian ne cherchait pas à argumenter mais plutôt à s'appuyer sur les sentiments les plus répandus à cette époque de décolonisation. A Tous les enfants rejoints donc sur plusieurs point le Deserteur qui, ce dernier avait masqué A Tous les Enfants avec sa popularité extraordinaire. 


    2 commentaires
  •  La complainte du progrès

     

    Thème : Influence américaine et boom de électroménager.

    Thèse : Comment le registre comique sert'il la critique de la société de consommation ?

     

     

    Boris Vian (1920-1959)

     

     

    Cette chanson écrite en 1955 intitulé au début «les arts ménagers» à cause d'un salon à Paris portant le même nom. La complainte du progrès fut l'une des chansons de Boris Vian qui eut le plus de succès car nous sommes face à un poète impertinent pour son époque qui s'interroge sur le machisme de la société. Ce poème de forme irrégulière est construit sous 3 formes fantaisistes: La rencontre ( autrefois et maintenant) , la rupture ( autrefois et maintenant ) et la thèse simplette comme quoi le progrès gâche l'amour et que le passé était mieux. Ce poème est plus qu'un inventaire, c'est une critique de la consommation.

     

     

    Plan possible :

    I – Un texte résolument comique

    II – Une volonté critique

    a) Le rapport entre l'homme et l'objet

    b) Le rapport entre les hommes et les femmes


     

    Bilan et Conclusion :

     

    Ce texte résolument comique reflète aussi les préoccupations de la société de consommation naissante.

     

    Boris Vian en rit certes mais pose aussi la question du rapport entre l'homme et l'objet, celle de l'homme et de la femme. On remarque aussi que l'histoire d'amour est divisé en 3 étapes pour  simplifier l'histoire d'amour.  Enfin le développement de l'électroménager est 'il une libération ou une nouvelle forme d'emprisonnement ? Ce poème est une critique du progrès comme lors d'une autre chanson de Boris Vian intitulé « Les petits commerces» 

     


    2 commentaires
  • Le Deserteur

     

    Thème : Guerre

    Thèse : S'agit ' il d'un texte antimilitariste ou d'un poème « pro civil » ?

     

    Boris Vian (1920-1959)

     

    Boris Vian est un grand écrivain et poète de son siècle. Il est de nature antimilitariste et passionné de jazz.

    Le déserteur est sans doute la chanson la plus célèbre de cet artiste polyvalent et engagé, en marge du surréalisme. La chanson «Le déserteur »fut écrite en 1954, probablement en réaction au recrutement pour la guerre d'Indochine, et juste peu avant le début de la guerre d'Algérie.

     

    Il faut savoir qu'au début, celle-ci fut censuré par Paul Faber mais cette censure sera abolit en 1962.

    Cette chanson prend la forme originale et provocatrice d'une lettre ouverte au président de la République de l'époque René Coty. 

     

    Il s’agit d’une lettre adressée à « Monsieur le Président » par un homme ayant reçu un ordre de mobilisation en raison d’un conflit armé. L’homme y explique qu’il ne souhaite pas partir à la guerre, et justifie sa décision par les décès survenus dans sa famille proche à cause de la guerre, et par le fait qu'il ne veut pas tuer de pauvres gens. Il révèle son intention de déserté pour vivre de mendicité tout en incitant les passants à suivre son exemple. 

     

    Plan possible :

    I – Le Choix de la provocation

    a) A qui s'adresse la lettre

    b) Un personnage dangereusement populaire

    II – Une chanson pro civil ?

    a) La guerre opposé à la vie privée

    b) La tentation de l'héroïsme


     

    Bilan et Conclusion :

     

     

     

    C'est une lettre ouverte, pas envoyé au président mais rendu public. A travers cette lettre, il recherche l'approbation du public avec des attaques simplistes ( guerre = tués des enfants... ). Vian s'oppose au soldat héroïque qu'on donne toujours en exemple et propose un civil capable de dire non avec l'anaphore du « refus ».

     

    Il se fait porte parole d'un nouveau courant de pensée qui exprime sa vrai lassitude face aux figures héroïques de la guerre. A travers un déserteur qui devient progressivement un chef naturel, il remet en questions les vielles valeurs de notre société ( sacrifice, courage, obéissance au chef ) et s'expose à la censure.

     

     

     


    votre commentaire
  • Lettre d'un Turc sur les fakirs à son ami Bababec

     

    Thème : La superstition.

    Thèse : Critique des dogmes religieux.

     

    En 1750, Voltaire publie Lettre d'un Turc sur les fakirs à son ami Bababec, c'est un conte philosophique ridiculisant la superstition et dénonçant, grâce à l'ironie, des dogmes ridicules.

    Un musulman et Ohmri vont rencontrer des fakirs qui étaient contemplatifs ou qui menaient une vie active. Après avoir dérangé les fakirs contemplatifs, ils vont voir un fakirs actif qui s'appelait Bababec et qui étaient reconnu par ses pairs. Ohmri demanda à celui-ci à quel ciel va t'il aller à sa mort. Bababec répondit que Ohmri n'irait que au 19ème ciel car il ne met pas de clou dans ses fesses. Ohmri outré, raconta qu'il faisait bien plus de chose en aidant les pauvres, en étant juste..

    Il critiqua Bababec puis l'invita à partager sa vie pendant un certain temps. Bababec était 100 fois plus heureux qu'avant mais avait perdu grâce au yeux du peuple. Il préféra reprendre son ancienne activité( il préfère la reconnaissance. )

     

     

    Plan possible :

    I – Une critique de la superstition

    a) Des personnes qui s'opposent.

    b) Le registre ironique pour critiquer la folie des hommes.

     

    II – Un éloge du bon sens et de la tolérance.

    a) Une réflexion sous le sens des dogmes.

    b) Un appel au bon sens.


     

    Bilan et Conclusion :

     

    Ohmri et le narrateur sont semblables car ils ont un bon sens. Ils incarnent l'idéal des lumières et la pratique censé de la religion. Les fakirs sont excessivement ridicules car ils sont classés en fonction de leurs pratiques religieuses. Ils se concentre uniquement à leurs vies futures et non actuel.

     

    Ohmri a énormément de qualité comme le partage de l'argent, c'est un homme posé, il est plus intelligent que le prête... Voltaire critique le raisonnement de Bababec. Selon Voltaire, le plus grand objectif des religieux est la reconnaissance des autres et non la sagesse en utilisant la crédulité du peuple. Le plus grand religieux serait Ohmri. 

     Le texte invite donc à réfléchir sur la part de superstition dans les dogmes que les religieux savent exploiter en s'appuyant sur la crédulité des foules. Voltaire nous invite à revenir au bon sens , à une intelligence pratique des choses et il confronte les deux discours.

     

                            

     



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique